Portrait Christophe HAMM

Et si je vous en disais un peu plus ?

 

Photographe-Auteur professionnel depuis une trentaine d’années, je vis en Alsace, mais mon terrain d’expression n’a pas de frontière. Je travaille entre autre pour des maisons d'édition ainsi que des institutions, principalement dans les domaines de l’architecture, du patrimoine et du paysage.

En parallèle, je développe une recherche plus artistique qui permet de laisser libre cours à ma créativité et à l’expression d’univers plus personnels.

Ceux-ci m’amènent parfois à pousser le plus loin possible les limites techniques de la photographie traditionnelle.

Mon désir n’est alors pas de relater, narrer ou documenter une réalité, mais plutôt d’évoquer une atmosphère, d’engendrer une divagation ou simplement une rêverie.

     Pas d’école d’Art, mais celle de la vie…

 

Tout en restant dans la photographie contemporaine, je fuis la routine et ne souhaite pas faire parti d'un seul courant ou style qui ferait ma signature. J'aime la richesse qu’apporte la diversité et essaye de m'en inspirer dans mon travail.

Ma démarche est aussi libre et variée que peut l’être le vent avec ses bourrasques et ses changements de direction. En bref, j’explore, cherche, expérimente et me laisse guider par mon instinct. Je ne pose surtout pas de limite à mon travail, ni à son champ d'exploration, c'est ce qui fait la richesse de mon art, et le bonheur des collectionneurs.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir mes oeuvres, qu'elles vous permettront de vous évader et de rêver.

En 2020 j'ai eu l'honneur d'être nommé « Chevalier de l'Ordre des Arts et des lettres ».

 

                                                                                                                                                                                    Christophe Hamm

                                                   ____________________________________

« Christophe Hamm travaille la matière : ses clichés se font à la fois sculptures et peintures. Minéralités graphiques ou jeux colorés, les lignes se jouent des cadres successifs et les flous accélérés stabilisent étrangement des compositions épurées et raffinées, en curieux oxymores photographiques. 

Dans chacune de ces oeuvres sophistiquées, on retrouve une démarche familière : cadrages dignes des grands maîtres, sens de la couleur et surtout apparente banalité du thème transcendée. Subtiles variations, ces images sont bluffantes. 

Non parce qu'elles trichent, mais parce qu'elles révèlent la quintessence, autrement dit la qualité pure des êtres et des choses, avec un petit supplément d'âme tout en délicatesse, tendresse et pudeur. » 

                                                                                                                                                                                    Catherine Jordy

                                                                                                                                                                       Docteur en histoire de l'art